L’Echappée Bière lance l’opération Aidons le Maroilles !

Suite aux annonces concernant la réouverture des cafés et restaurants (et nous nous en réjouissons), nous avons pu échanger avec un certain nombre de restaurateurs mobilisés sur l’opération Aidons le Maroilles. Au vu des contraintes logistiques qui sont les leurs pour la réouverture de leurs établissements dans de bonnes conditions d’hygiène, il apparaît plus pertinent de reporter l’événement. Ainsi, il sera plus facile pour les restaurateurs de s’approprier pleinement l’opération afin de donner à la filière Maroilles l’attention qu’elle mérite.

 

 

Suite à l’appel au secours lancé par la filière Maroilles en avril dernier, L’Echappée Bière lance l’opération « Aidons le Maroilles » sur toute la semaine du 8 juin. Le principe ? Fédérer une série de restaurateurs de la région pour proposer un plat cuisiné au Maroilles accompagné d’une bière locale.

Le 14 avril dernier, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente à la Région en charge de l’Agriculture et Claude Béra, président du Syndicat du Maroilles, lançaient un appel de détresse pour venir en aide à la filière Maroilles, particulièrement touchée par la crise. Exclusivement produite dans les Hauts-de-France, cette AOP fait vivre 2000 personnes. Or, selon Claude Béra, ce sont 57 tonnes de Maroilles qui ne sont pas produites chaque semaine depuis le début de la crise. L’objectif de l’opération est donc clair : aider la filière Maroilles en incitant les restaurateurs à (re)travailler ce produit, et faire revenir le Maroilles sur la table des consommateurs.

L’Echappée Bière, acteur important de la filière touristique régionale depuis sa création en 2013, s’implique depuis des années dans la promotion du patrimoine local et régional. Ses dirigeants ne pouvaient donc pas rester insensibles à l’appel au secours d’une filière qui est aussi un élément symbolique et identitaire fort de la région Hauts-de-France. D’autant que cette opération permet de faire d’une pierre deux coups en aidant un autre secteur en difficulté : les brasseries artisanales. Enfin, le lien gastronomique évident entre les deux produits permet de rendre la promesse faite au consommateur plus cohérente encore.

Vous êtes restaurateur des Hauts de France et souhaitez participer à l’opération?

Ils soutiennent la démarche